L' Aubrac en quelques mots

L’Aubrac est un plateau basaltique au coeur du Massif Central d’une altitude moyenne de 1300m (sommet à 1400m).

Il est “à cheval” sur trois départements : Cantal, Lozère, Aveyron. Ces derniers correspondant à trois massifs :

Monts du Cantal au nord, Margeride à l’est, Grands Causses au sud.

Hier comme aujourd’hui, l’eau est omniprésente sur l’Aubrac. Cette particularité se traduit par l’existence des 3 vallées entourant le Plateau : celle du Lot, de la Colagne, et de la Truyère.

Souvent assimilé à tort comme une zone aride, le Plateau d’Aubrac était en fait couvert de forêts et de bois.

Ce n’est qu’au 11e siècle que les moines commencèrent à déboiser et défricher ces forêts pour l’exploitation du bois, créant ainsi 18.000 Ha de pâturages riches et humides qu’on nomme “Hauts-Plateaux“.

Cette mutation de l’état de forêt à pâturage se traduit par un décor bien particulier : des prairies mordorées à perte de vue, d’où émergent par endroit de gros cailloux noirs, témoins du passé volcanique du massif.

Les fourrages de grande qualité issus de ces prairies ont contribué à l’amélioration des troupeaux et à la renommée de la race bovine, éponyme du lieu.

Depuis lors, les Aubrac continuent à transhumer dès fin mai dans ces estives d’excellence pour y passer les mois les plus chauds de l’année.

A cette occasion, le 3ème dimanche de mai, les villages des contreforts du Plateau célèbrent le départ des troupeaux : c’est la Fête de la Transhumance.

Aujourd’hui, l’Aubrac est caractérisé par la place que tient son agriculture dans l’économie et la vie locale.

Très dynamique, cette agriculture d’élevage bovins a su se structurer autour de filières à haut potentiel, et a pu ainsi faire perdurer un savoir-faire et des pratiques traditionnelles qui sont restés en totale harmonie avec le territoire.

Parmi ces filières qualité, on peut citer les labels Fleur d’Aubrac pour la viande bovine et Laguiole pour les fromages.

Sources : www.parc-naturel-aubrac.fr / www.agriculture.gouv.fr/laubrac-un-territoire-de-traditions

Retour en haut